La location meublée non professionnelle (LMNP)

Avec la location meublée non professionnelle (LMNP), les revenus que vous retirerez de l'activité sont imposés, non pas dans la catégories des revenus fonciers mais dans celle des bénéfices industriels et commerciaux (BIC). Ce statut très intéressant fiscalement vous permettra de vous constituer un patrimoine immobilier et des revenus complémentaires en limitant l'impact sur votre imposition.

Qu'est ce qu'un loueur meublé non professionnel ? 

La location meublée consiste à louer des locaux (chambres ou appartements) meublés, immédiatement habitables par le locataire. Le bien loué doit être entièrement équipé en accord avec la liste régie par la loi (Voir liste).

Les avantages:

Vous serez imposé à l'impôt sur le revenu (IR) dans la catégorie des BIC ce qui entraine plusieurs conséquences fiscales en fonction de vos recettes. 

  • Si vos recettes n'excèdent pas 33.200€ (ou 82.800€ pour les chambres d'hôtes et meublés de tourisme), vous pouvez bénéficier du régime du "micro-BIC". Vos revenus sont alors taxés après application d'un abattement forfaitaire de 50% (71% pour les locations de chambres d'hôtes et meublés de tourisme). En comparaison, les revenus fonciers tirés de la location nue bénéficient d'un abattement de seulement 30% jusqu'à 15.000€ de revenus.   

       Dans le cas ou vos charges représenteraient plus de 50% de vos recettes, vous pourrez opter pour le régime réel.

  • Si vos recettes excèdent 33.200€, le régime réel d'imposition vous est appliqué automatiquement.

Dans ce cas, l'intégralité des charges (intérêts d'emprunt, impôts, cotisations sociales, travaux etc.) est déductible des recettes.

Le principal avantage de régime réel est la possibilité d'amortir le bien immobilier ainsi que le mobilier intégrer et de déduire cet amortissement (calculé par un expert-comptable) de vos recettes.

Le loueur meublé professionnel:

Auparavant, le statut de loueur meublé professionnel était un régime optionnel. En effet, pour être considéré comme loueur meublé professionnel, il était nécessaire de s’inscrire en cette qualité auprès du Registre du commerce et des sociétés (RCS). 

 

Suite à la suppression du critère d’inscription au registre du commerce, deux conditions suffisent à présent pour être loueur meublé professionnel :

  • Les recettes annuelles provenant de la location meublée doivent dépasser  23.000 €

  • Les revenus de la location meublée du foyer fiscal dépassent les autres revenus professionnels (ce critère s’apprécie au niveau du foyer fiscal)

Le régime du loueur meublé professionnel n’est plus optionnel.